Sur le départ

LE PROPOS

Cette pièce du dramaturge tchèque Vaclav Havel interroge les valeurs des personnages publics et politiques à travers la figure d’un chancelier qui affronte, à la fin de son investiture, un successeur peu scrupuleux, un entourage égoïste et des médias oppressants. Sur le départ présente également une réflexion sur le théâtre.

Répétitions

NOTE D’INTENTION

Sur le départ, comme d’autres textes de Vaclav Havel (discours, essais,…), questionne les ressorts profonds du pouvoir et de son langage, les modes de domination et de manipulation mais aussi les moyens et les raisons d’y résister. Le dramaturge, qui fut président de la Tchécoslovaquie puis de la République tchèque dans les années 1990, a incarné à l’époque, dans son pays comme à l’international, la figure du philosophe-roi, de l’intellectuel-dissident. Il n’est alors pas étonnant de trouver de nombreuses inspirations, un rapprochement mais aussi un décalage avec certaines pièces canoniques du théâtre européen, que ce soit au travers de procédés dramatiques absurdes à la façon d’Alfred Jarry ou d’Eugène Ionesco, ou par des emprunts au Roi Lear de Shakespeare. La mise en scène se voudra donc complexe, alliant à la fois la critique politique et le pendant comique du texte. Ainsi s’affronteront sur scène l’homme politique et l’homme public, le président sur le départ et le dramaturge.

Répétitions

EXTRAIT

JACK

Parmi les valeurs que vous avez défendues, monsieur l’ex-chancelier, quelle était la plus importante ? 

RIEGER

 C’est l’homme qui a toujours été au cœur de ma pensée politique. L’homme en tant que citoyen libre, heureux, dont la formation se poursuit tout au long de sa vie, au sein d’une famille heureuse… 

IRÈNE

Remarquez, Jack, comme il saisit la substantifique moelle. J’ai toujours admiré son esprit de synthèse… 

VIKTOR

Monsieur le chancelier parle une très belle langue, d’une clarté remarquable. J’espère que tout sera reproduit exactement comme qu’il l’a dit… 

RIEGER

L’État est là pour le citoyen, et non le citoyen pour l’État… 

VIKTOR

Je citerai cela sans y changer une virgule !

RIEGER

J’ai toujours voulu que tout le monde puisse vivre en sécurité chez nous. Et pas seulement chez nous. Dans le monde entier. Et pas seulement l’humanité. Toute la biodiversité. Il s’exclame : À condition, bien sûr, de ne pas pénaliser le développement de l’industrie ! 

Tous se figent. 

METTEUR EN SCENE, VOIX diffusée par haut-parleur

Je prierais les comédiens de rester simples et naturels au possible, sans gesticulations grotesques ni grimaces comiques, bref, de ne pas essayer de rendre la pièce plus intéressante en faisant les pitres. Merci. 

Tous se réveillent.

Répétitions

LA DISTRIBUTION

  • Baptiste Antoniazza 
  • Matteo Cirri
  • Valentine Cuénot
  • Benjamin Davis
  • Lou Haefliger
  • Axel Matthey
  • Maxime Mellina
  • Sophie Müller

L’ÉQUIPE

  • MISE EN SCÈNE : Marek Chojecki
  • GRAPHISME : Tamarine Schreiber
  • PERCUSSIONS : Wojtek Swiatkowski
Publicités